Dans l’oeil de Seb : France-Pérou : Le réveil français.

Aujourd’hui commence les choses sérieuses pour la France, qui jouera son deuxième match de poule. Les péruviens se dressent face aux français et tenteront de remporter le match car une défaite serait synonyme de retour à la maison pour le Pérou.

Après un premier match très poussif, les Bleus devront être bien plus convaincant pour venir à bout d’une équipe péruvienne très solide. Lors du premier match, le plus important était la victoire, mais aujourd’hui on attend bien plus de cette équipe de France qui doit justifie son statut de prétendant à la victoire finale.

Le Pérou est de retour en coupe du monde cette année après 32 ans d’attente et compte bien en profiter autant que possible. Le jeu du Pérou est à l’opposé de l’Uruguay, en effet, la sélection Blanquiroja préfère avoir la possession du ballon et base son jeu sur des passes courtes à une ou deux touches de balle. Les joueurs du Pérou sont aussi capable de mettre beaucoup de verticalité dans leur jeu pour placer des attaques rapides.

Dans ce match, l’équipe de France devra rassurer et montrer sa supériorité physique, tactique et technique face à une équipe péruvienne qui est capable de résister mais qui a tout de même montrée quelques failles lors du premier match face au Danemark.

Pour moi les deux joueurs à suivre pour ce match sont Christian Cueva et Antoine Griezmann. Malgré son penalty raté contre le Danemark, Cueva milieu de São Paulo est un joueur très habile et entreprenant qui sera capable de déstabiliser la défense de l’équipe de France.

Quant à Antoine Griezmann, il va devoir montrer un autre visage contre le Pérou et porter cette équipe de France comme à l’Euro 2016. On le sait si l’attaquant de l’Atletico Madrid est en forme, la France peut renverser n’importe quelle équipe.

C’est peut-être le coeur qui parle, mais je vois une victoire de nos Bleus, je sens le réveil français venir. Il faudra tout de même faire attention à cette équipe péruvienne qui pourrait nous poser de gros problèmes.